Message de Marie-Lyne VAGNER

Reprise de notre campagne électorale


Je tenais à remercier les Bernayen(ne)s qui se sont exprimés en faveur de la liste que je mène, « Bernay Solutions d’Avenir ». Le 15 mars dernier, leur mobilisation en dépit de la pandémie du Covid nous a largement porté en tête du premier tour des élections municipales de Bernay (37,14%). Face à ce virus alors mal connu, je sais que certains d'entre vous ne se sont pas déplacés par prudence. C'est légitime et je vous comprends.

Cette crise nous a contraint de mettre notre campagne entre parenthèse. Mais elle n’a entamé en rien ma motivation ainsi que celle de mon équipe. Nous nous sommes mobilisés sur le terrain durant toute cette période et nous avons pu observer le sérieux avec lequel une grande majorité de bernayen(ne)s se sont comportés en respectant les mesures barrières. Chacun, dans son quotidien, a aidé à améliorer le quotidien des autres.

Je tiens à féliciter, tous les agents municipaux qui ont contribué au maintien du service public et plus particulièrement les services qui ont, avec les enseignants, organisé l’ouverture des écoles et du multi accueil avec toutes les mesures sanitaires préconisées.

Je souhaite également remercier nos commerçants et nos producteurs locaux qui ont fait preuve d’ingéniosité en organisant des drives et des livraisons à domicile pour éviter nos déplacements.

Et je n’oublie pas le personnel soignant, et l’ensemble des acteurs du monde médical et social qui ont largement contribué à notre sécurité. Nous savons ce que nous leur devons et nous serons là pour défendre notre hôpital plus que jamais.

Cependant, si les Bernayen(ne)s ont prouvé leur sang-froid, et alors même que la campagne pour le second tour des élections municipales de Bernay n’a pas encore commencé, j’ai d’ores et déjà subi des attaques de Monsieur Schlumberger qui semble avoir mal digéré l’épreuve du confinement (voir l’Éveil de la semaine passée). Qu’est-ce qui justifie ce déferlement de haine à mon égard ? N’a-t-il pas d’autres projets pour notre ville que de s’attaquer à ma vie professionnelle ? N'envisage-t-il le Bernay de demain que dans la bassesse et l’amertume ?

Cette prise de position violente et mesquine fissure largement l'image du "Monsieur Propre" qu'il présentait en mars. C'était son plan de comm', l'image marketing d'un illustre inconnu parachuté à Bernay. Le premier tour a montré que les Bernayen(ne)s ne s'y sont pas laissés prendre. Alors, sa stratégie a évolué : lorsque l’on ne peut pas vaincre un adversaire sur le domaine des idées et de la sympathie qu’il inspire aux gens, il ne reste plus que la dénonciation calomnieuse et la politique de caniveau.

J’ai trop d’estime pour le débat public et mes concitoyens pour laisser cette campagne tomber à ce niveau de médiocrité et je constate qu’il ne suffit pas d’habiter un château pour « agir avec noblesse ». Comme la plupart des Bernayen(ne)s je ne tolère ni la méchanceté ni la délation.

Les sous-entendus colportés sur mes entreprises sont odieux et blessants. Ils le sont pour moi-même mais ils le sont aussi et surtout pour mes 34 employés. Si mon détracteur avait été présent sur le territoire en 2016, il aurait su que, par suite du décès de l’un de mes sous-traitants partenaires, j’ai dû placer mes entreprises « sous sauvegarde » pour protéger l'activité et les emplois. Cette véritable opération de bonne gestion a permis de sauvegarder l’ensemble des postes. Est-ce honteux que de se battre pour sauver des emplois ancrés sur notre territoire ? Ai-je mal agi en protégeant ces entreprises ? Non.

Monsieur Schlumberger est peut-être trop déconnecté du monde économique réel, n'ayant eu à gérer que des portefeuilles en bourse dans des banques d'affaires. Il ignore que les nuits de la plupart des chefs d’entreprise sont souvent des nuits d’insomnie car ils ont mis « leurs tripes » et toutes leurs économies personnelles pour monter leur affaire.

Je ne pense pas que l’arrogance soit un mode tolérable de gestion publique et je ne pense pas que le dénigrement puisse aboutir à une action positive. Au contraire je considère que l’exercice de la fonction de Maire doit s’accompagner d’une bienveillance rassembleuse appuyée sur du sang froid.

Je préfère me tourner vers l’avenir de Bernay, notre ville, et de son territoire. Une crise économique et sociale se dessine dans les prochains mois. Je veux être un maire à l’écoute, proche de ses commerçants, de ses artisans, de ses entreprises, de nos associations et de notre hôpital et surtout proche des Bernayen(ne)s pour leur apporter soutien et solutions afin de traverser cette tempête qui va nous secouer.

A la suite de l’annulation des manifestations qui animent notre ville pendant la période estivale, nous mettrons en œuvre avec mon équipe, dès le lendemain du second tour, des solutions pour que l’été à Bernay se place sous le signe de la rencontre et de la convivialité.

Je suis confiante pour que le 28 juin, vous, Bernayens et Bernayennes, vous me confirmiez en tête de vos suffrages.

Marie-Lyne VAGNER

 

nous contacter



Email : contact@bernay-solutionsdavenir.fr

Facebook : @solutionsdavenir

Téléphone : 06 40 54 31 47

Adresse : 27300 Bernay, France

TELECHARGEMENTS



Notre profession de foi / circulaire

Encore un peu de patience.

 

Notre programme

Cliquez la vignette pour télécharger notre brochure de campagne.

Cliquez la vignette pour télécharger notre brochure de campagne
Pour télécharger sa version en FFALC (Français Facile A Lire et à Comprendre), cliquez ici.

 

Notre trombinoscope

 

Déclaration du 30/11/2019

Pour télécharger la déclaration de candidature de l'équipe "Solutions d'avenir", prononcée par Marie-Lyne Vagner, Sara Feraud, Gérard Lemercier et Mickaël Pereira, cliquez ici.